Il est connu dans le monde entier et en ce moment, c’est sa saison depuis le mois de novembre. Son goût, sa fraîcheur sont uniques. Si vous l’avez ignoré jusqu’à maintenant, regardez-le, tout rond, bien jaune, avec des petits taches, bien lourd, joyeux, il invite à la gourmandise mais pas seulement. Prendre un instant pour le regarder, c’est sentir qu’il peut nous faire du bien. Et c’est vrai ! Le pamplemousse de Floride a des qualités nutritionnelles fort intéressantes. Et son jus…

Un peu d’histoire

Le pamplemousse est apparu pour la première fois au XVIIIe siècle, à la suite du croisement d’un pomelo et d’une orange. Les gens l’appelaient «grapefruit» parce qu’il pousse en grappes, comme les raisins. C’est dans les années 1800 que le comte Odet Phillippe ramène ce fruit des Bahamas et le plante près de Tampa Bay. Tranquille en Floride, ce gros joufflu s’épanouit sous un climat subtropical, c’est-à-dire, des températures modérées, des pluies abondantes et un soleil constant toute l’année.

Savez-vous que ? Le pamplemousse est composé à 92% d’eau, ce qui lui confère l’une des teneurs en eau les plus élevées de tous les fruits.

Bon pour la santé ?

Pauvre en calories, cet agrume contient une gamme de vitamines et de minéraux essentiels : des vitamines (A, B1, B3, C), des oligo-éléments (potassium, magnésium, cuivre). L’apport d’un demi-pamplemousse de Floride permet de couvrir 100 % des besoins journaliers en vitamine C et 35 % des besoins journaliers en vitamine A d’un adulte. Vous pouvez le garder 4 à 5 jours à température ambiante ou 3 semaines au réfrigérateur sans qu’il perde ses qualités nutritionnelles.

  • La fonction immunitaire : la vitamine C est à l’origine de la stimulation du système immunitaire, ce qui est essentiel et plus particulièrement en temps de Covid-19 !  Un moyen naturel de prévenir les rhumes et les grippes. la recherche a prouvé que des doses préventives quotidiennes de 250 mg à 1 g de vitamine C réduisaient significativement le risque de contracter un rhume (Source : http://www.ncbi.nlm.nih.gov).  La vitamine C contribue à une centaine de mécanismes dans l’organisme. Exemple : un apport alimentaire en vitamine C peut aider à prévenir et à traiter les infections respiratoires et autres, selon un article scientifique de 2017. Source : http://www.ncbi.nlm.nih.gov
  • Le diabète : Une étude de 2013 décrit le pamplemousse comme «significativement associé à un risque réduit de diabète de type 2». Source : http://www.ncbi.nlm.nih.gov
  • AVC : selon une étude de l’ American Heart Association (AHA) , manger plus de flavonoïdes (des composés présents dans les agrumes tels que les oranges et les pamplemousses), peut réduire le risque d’AVC ischémique chez les femmes. Le risque d’accident vasculaire cérébral ischémique était 19% plus faible chez ceux qui consommaient les quantités les plus élevées d’agrumes. Source : http://www.ahajournals.org
  • Santé cardiaque : la combinaison de fibres, de potassium, de lycopène, de vitamine C et de choline dans le pamplemousse pourrait contribuer à la santé cardiaque. Un petit pamplemousse peut fournir environ 6% des besoins quotidiens d’une personne, en potassium. Le régime Dash (Dietary Approaches to Stop Hypertension) que les professionnels de la santé ont conçu pour réduire la pression artérielle grâce à des options alimentaires, inclut le pamplemousse comme aliment recommandé.
  • Cancer : le pamplemousse est une riche source d’antioxydants, tels que la vitamine C, qui peuvent aider à lutter contre la formation de radicaux libres, ceux qui, selon les experts, provoquent le cancer. Un petit pamplemousse peut fournir 68,8 mg de vitamine C (l’apport recommandé pour les adultes est de 75 mg par jour pour les femmes et de 90 mg pour les hommes). Ce même petit pamplemousse contient également 2 270 microgrammes (mcg) de lycopène, autre antioxydant.

Antioxydant et cancer

Après une étude démographique de 2016 sur 50 000 hommes, les auteurs concluent qu’il existe un lien entre une consommation élevée de sauce tomate, qui contient du lycopène, et un risque plus faible de cancer de la prostate. Source : http://www.ncbi.nlm.nih.gov
  • Digestion : le pamplemousse contient de l’eau et des fibres, ce qui favorise la bonne santé digestive et intestinale. Un petit pamplemousse de 200 g contient 182 g d’eau et 2,2 g de fibres. 

Savez-vous que ? Les petites taches brunes du pamplemousse de Floride sont baptisées « les baisers du soleil ».

L’estampille « Florida »

http://www.floridacitrus.org

Créé en 1935, le Florida Department of Citrus (FDOC) est une agence exécutive du gouvernement de Floride qui a pour mission de notamment préserver et promouvoir la qualité des agrumes de Floride. Son activité est financée par un système de taxes payées par les producteurs sur chaque envoi d’agrumes qui circule au travers des canaux commerciaux. En 2020, selon les prévisions de février du National Agricultural Statistics Service du département américain de l’Agriculture, la production de pamplemousse de Floride est en augmentation.

Attention !

Le pamplemousse peut inhiber une enzyme dans les intestins appelée CYP3A4, (bien que certains autres fruits puissent faire de même, le pamplemousse est le plus documenté) qui joue un rôle clé dans la décomposition de certains médicaments dans le corps. Il a été démontré que les fruits, en particulier le jus, entraînent des niveaux très élevés, voire potentiellement dangereux, de certains médicaments dans l’organisme lorsqu’ils sont consommés en même temps.

À lire

Si vous avez envie d’en savoir plus sur le régime DASH, je vous conseille le livre d’Anne Dufour : « Le Meilleur Régime Du Monde », éditions Leduc.

Publié par presscard49096

"Le libre arbitre, c'est le pouvoir de se déterminer soi-même sans être déterminée par rien"

Une réponse sur « Santé : Pamplemousse, je t’aime ! »

  1. Très intéressant et je vais en manger cette semaine pour sûr… ils sont excellents alors si en plus ils œuvrent pour notre santé, pourquoi se priver…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :