Oui, j’avoue, le titre est facile et Libé aurait fait mieux. Toujours est-il qu’en hydrolat, en exfoliant, en tissu, en meubles, en accessoires de cuisine, en complément alimentaire, en alimentation, le bambou, cette belle herbe à la mauvaise réputation, se retrouve au cœur de notre vie quotidienne ! Mais que savons-nous du bambou ? Après lecture, vous ne le regarderez plus de la même façon !!!

Les bambous de mon jardin

Le bamboou n’est pas seulement de la nourriture pour les pandas, les gorilles des montagnes au Rwanda vivent aussi de bambou. Environ 4% du couvert forestier africain est constitué de bambou. En Éthiopie, dans certaines régions, on plante les bambous pour que ses racines accrochent le sol et stabilisent les pentes abruptes et les berges des rivières, réduisant ainsi l’érosion. Les éthiopiens le récoltent pour le brûler comme combustible, pour en faire des bâtons de charbon de bois pour le vendre aux citadins et pour fabriquer des meubles…. Et nous ?

Le bambou ? 10 capacités étonnantes !

Le bambou fait partie des plantes à fleurs et plus particulièrement des monocotylédones. Il appartient à la sous-famille des bambousoïdées (Bambusiadeae). C’est une graminée, au même titre que le blé, le riz, les palmiers ou le roseau, d’où son appellation d’« herbe géante ».

1 Saviez-vous, par exemple qu’il absorbe le dioxyde de carbone et libère plus de 30% d’oxygène en plus dans l’atmosphère par rapport à une masse équivalente d’arbres ? Ce qui en fait un allié précieux dans la lutte contre le changement climatique.

2 Oui, le bambou pousse vite, certaines espèces peuvent gagner 90 cm de hauteur en une journée ! C’est la seule plante ligneuse capable de suivre le rythme de la consommation humaine et de la déforestation. Il est une merveilleuse ressource naturelle et renouvelable, qui peut éviter la déforestation future des précieuses forêts tropicales.

3 Il ne nécessite aucun ENGRAIS ! Parce que ses propres feuilles mortes recyclées dans le sol contiennent les nutriments qui lui sont nécessaires. et aucun PESTICIDE, étant rarement mangé par les ravageurs ou infecté par des agents pathogènes en raison du Bamboo Kun.

4 Les fibres de bambou sont naturellement antibactériennes sans nécessiter de traitements chimiques toxiques, tout cela grâce à sa substance appelée «bamboo kun» qui élimine et prévient plus de 70% des bactéries qui tentent de s’y développer, que ce soit sous sa forme naturelle ou en tissu.

5 Le bambou est un excellent désodorisant : grâce à ses qualités Le charbon de bambou est extrêmement poreux et peut absorber de grandes quantités de bactéries causant des odeurs. Il peut également être utilisé pour filtrer les produits chimiques nocifs dans l’eau.

6 Le bambou est souvent désigné comme le nouvel «acier vert» à cause de sa polyvalence et sa résistance dans la construction. En Asie, j’en ai vu notamment à Katmandhou, les échafaudages sont en bambou. En Chine, on construit ses gratte-ciel avec eux.

Des maisons sont entièrement construites en bambou. Sa résistance et sa durée de vie sont d’autant plus étonnantes qu’il est léger, facile à transporter, à manipuler, à couper, à stocker. Une étude dans un laboratoire français a montré qu’une structure en bambou était plus résistante qu’un mur classique. « Une structure légère qui, face au séisme, se comporte mieux ».

Une résistance dingue !

Dans chacun de ses nœuds, le bambou a une paroi de séparation ou transversale qui maintient la résistance et permet la flexion empêchant ainsi la rupture lorsqu’il est plié. En raison de cette caractéristique fantastique, une construction en bambou offre une résistance supérieure aux tremblements de terre . La résistance à la traction du bambou est l’un des phénomènes les plus intrigants de mère nature. La résistance à la traction de l’acier est de 24 000 PSI . Résistance à la traction du bambou… 28 000 PSI !!! Le bambou est intrinsèquement fort dans sa structure moléculaire. Sa résistance à la traction est donc supérieure à celle de l’acier et le rapport entre sa masse volumique et sa résistance le classe devant, bien sûr, l’acier mais aussi le béton et le bois de construction traditionnel.

7 Les pousses de bambou sont une source de nourriture de base depuis des milliers d’années, en particulier dans la culture asiatique. Faibles en gras et en calories. C’est également une excellente source de fibres et de potassium. Une portion de pousses de bambou fournit 10% de votre apport quotidien recommandé.Des pousses de bambou croustillantes et croquantes peuvent être servies dans vos soupes, salades préférées ou en complément de votre plat principal.

8 Polyvalent, le bambou l’est sans contestation aucune ! Il peut être utilisé pour quantités de choses.

9 Bon pour la santé Le bambou est la plante de choix par sa haute teneur en silice (77%). Cet oligoélément, abondant dans la nature, voit sa présence se raréfier dans la nourriture dévitalisée « moderne ».

Pourtant, le silicium est une substance importante pour le corps, surtout pour la peau et les os. Il stimule la synthèse du collagène contenu dans les tissus osseux et conjonctifs et facilite ainsi la reconstitution du cartilage détruit au cours de maladies articulaires comme l’arthrose.

Bustier, soutien gorge en viscose de bambou biologique.
http://www.filabio.com

10 Le bambou est au coton ce que le cachemire est à la laine. Il est doux, respirant et thermorégulant. C’est un excellent tissu, par exemple, pour les soutiens-gorge pour mastectomie afin de minimiser le risque d’infection. En turban ou en chapeau, il offre une protection UV en éliminant 98 % des rayons UV nocifs ! Si certaines personnes font des allergies aux fibres naturelles comme la laine, peu en font avec le bambou.

Mieux que le coton !

Une étude* a comparé les performances du bambou et du coton dans un environnement chaud. Les résultats ont montré que le bambou 100% régénéré a une meilleure performance dans un environnement chaud. Le taux de stockage de chaleur dans le corps humain peut être considérablement réduit en utilisant du bambou régénéré à 100%. De plus, l’épaisseur du vêtement peut également être considérablement réduite en utilisant du bambou 100% régénéré.

*Comparaison of regenerated bamboo and cotton performance in warm environment.Autónoma de Baja California, Instituto de Ingeniería, Av. De la Normal s/n Col. Insurgentes, C.P. 21280 Mexicali Baja California, Mexico.

Le bambou côté beauté

Légendes : 1 La Sève de Bambou : riche en silice avec une granulométrie ultrafine, elle est idéale pour la formulation de produits de maquillage poudreux doux et soyeux (elle réduit l’exsudation des rouges à lèvres et augmente le volume des mascaras). Son pouvoir matifiant et ses propriétés raffermissantes sont très utiles dans les soins cutanés. Pot de 10 g : 2,50 € -www.aroma-zone.com – 2 Cette poudre exfoliante de Tabasheer fait merveille pour préparer des gommages visage. Avec un taux de silice exceptionnel qui lui confère des propriétés anti-âge et raffermissantes, elle laisse la peau douce et tonifiée et la prépare à l’application des soins hydratants ou anti-âge. Excellente pour gommer le visage et le cou, mais aussi pour les zones sensibles du corps (décolleté, buste, ventre…). Pot 30 g : 2,90 € – 3 Matifiant, cet hydrolat s’incorpore dans les recettes de cosmétiques maison pour peaux mixtes ou à imperfections. Hydratant et apaisant, il est aussi utile comme ingrédient pour les peaux sèches et délicates. Il purifie les peaux mixtes et à tendance acnéique tout en atténuant la brillance grâce à son effet matifiant. Reminéralisant et régénérant, il répare, tonifie et apporte de la souplesse aux cheveux fins et abîmés. Flacon de 100 ml : 3,90 € – 4 Antistatique, hypoallergénique, avec des picots en bois arrondis, non agressifs pour le cuir chevelu, cette brosse en bambou est parfaite pour brosser les cheveux, les démêler en douceur et les débarrasser de leurs impuretés. De 9 à 13 €. http://www.biocoiff.com – 5 Le shampooing à la moelle de bambou, associée à l’huile de macadamia et un extrait de protéines de blé, nourrit les cheveux, les démêle et les parfume délicatement. 5,49 € – http://www.cattier-paris.com – 6 Un masque pour les cheveux ? À la guimauve, au bambou, bien sûr, avec de l’argile. 4,29 € (2 x 8G), Monoprix – 7 Extra riche en bambou, avec de l’huile de graines de broccoli, ce shampooing crème apporte du volume, de la tonicité aux cheveux. 10,69 €/250 ml.

Faire son vélo bambou ? Direction Brest !

lesvelosbrestois.fr

Depuis 2017, le Brestois Thomas Mazurié, ingénieur et mécanicien vélo, fabrique et commercialise à Brest, des vélos dotés d’un cadre en bambou, sous son enseigne « Breizh bamboo bike ». En mai dernier, il a ouvert sa nouvelle enseigne : « Les Vélos Brestois », en plein centre de Brest. Dans son atelier de 35 m2, une partie maintenance des vélos et de l’autre, la fabrication des vélos Breizh Bamboo Bike. C’est dans ce dernier espace qu’il a la eu la très bonne idée de proposer des stages de fabrication sur 4 à 6 jours. On peut donc fabriquer son propre vélo en bambou. Tous les éléments, le cadre, l’outillage, tout est fourni avec, bien sûr, l’accompagnement.

Côté Déco ?

Lit, archzine.fr. Avec un bon matelas ou un futon bien épais !

Le monde du meuble redécouvre le bambou. Solide, beau, facile d’entretien, chaleureux, j’adore ce matériau. À l’extérieur comme à l’intérieur. Mélangé à d’autres matériaux comme d’autres bois, de l’acier pour un petit look industriel… Le seul inconvénient est qu’on ne peut pas lui donner des formes courbes du fait de sa malléabilité quelque peu absente (il est creux ce bambou !).

Légendes photos : Meuble bas, http://www.cocktail-scandinave.fr, Paravent, http://www.maisonsdumonde.com, Suspensions, roomed.nl, Paravent séparateur (80 bambous), http://www.la-boutique-du-paravent.com, Lit Dahlia (de face et de profil), http://www.vente-unique.com, Paravent Bambou et bois Suwa, http://www.but.fr, Banc pliable VidaXL (un coup de coeur), http://www.manomano.fr, Bibliothèque, http://www.artbambou.com.

Un mignon petit chevet… http://www.vente-unique.com

Le bambou au quotidien

3 brosses à dents bambou : Panchamamaï, Nature & découvertes, Lamazuna.

Set pique-nique Areca, Maisons du Monde, Saladier style martelé et couverts à salade, http://www.bambootriboo.com, Passoire, Monoprix.

Pailles en bambou Bambaw, http://www.kazidomi.com

Stores à l’ancienne, comme chez ma grand-mère mais ils protègent et font une belle lumière. La Redoute. http://www.laredoute.fr

Coup de coeur !!!

Fini le papier essuie-tout ! Il se remplace par ces serviettes en bambou réutilisables (jusqu’à 1700 fois), écologiques et économiques qui se lavent, sèchent, etc. À base de bambou bio d’origine durable.

Légendes : Serviette Éponge Ligne Bambou, Garnier-Thiebaut, http://www.laredoute.fr, Serviette à cheveux (je ne peux plus m’en passer !), Nature & découvertes, http://www.natureetdecouvertes.com.

Le bambou dans l’assiette

Attention, si vous avez des bambous dans votre jardin, ils ne sont pas forcément les meilleurs à mettre dans votre assiette. Truffaut conseille les variétés Phyllostachys Nigra, Henonis ou Edulis qui sont les plus appréciées. À récolter à la fin de l’hiver lorsque les jeunes pousses sortent de terre (10 à 20 cm du sol). En Chine, les pousses de bambou sont considérées comme un trésor alimentaire !

Diététique le bambou ? Pour 100 g de bambou consommé : calories : 19 Kca, Protéines : 1,72 mg, Fibres alimentaires : 1,51 g, Calcium : 8 mg, Fer : 3,32 , Magnésium : 4 g, Vitamine C : 1,1 mg, Vitamine B1 : 0,026 mg, Vitamine B2 : 0,026 mg, Vitamine B3 : 0,14 mg, Vitamine B6 : 0,136 mg.

Cuisiner comment ? Faites bouillir ou griller les bambous avec leurs gaines. Une fois cuits, retirez la gaine pour ne conserver que la partie tendre, blanche et charnue. Ensuite, émincez le coeur des pousses pour les préparer en salade ou en friture. Les pousses doivent ensuite être blanchies dans de l’eau et du vinaigre blanc.4. Faites bouillir pendant une vingtaine de minutes si les pousses sont découpées et plus si elles sont entières. Pour les pousses des espèces Sasa peuvent être grillées au four et dégustées directement.

Le sel de bambou (Jukyeom) Amanprana est une sorte unique de sel provenant de la Corée, développé il y a 1 000 ans par des moines comme remède de santé puisqu’il aide l’organisme à transporter et à absorber les bons nutriments et à éliminer les déchets. http://www.amanvida.fr

Le charbon de bambou pour filtrer l’eau, un processus 0 déchet

Aujourd’hui, en France, chaque personne produit en moyenne 10 kg de déchets de bouteilles d’eau par an. Et pourtant, il est si facile de s’en passer ! Moi, je n’achète aucune bouteille d’eau, j’ai une Brita. J’avoue que ce système de charbon de bambou est particulièrement tentant parce que Zéro déchet. Pas de cartouche et le charbon peut être réutilisé jusqu’à disparition naturelle.

Le charbon de bambou (type Moso).

Le bambou, on l’a vu, est un produit végétal de grande qualité, notamment pour filtrer. De là à imaginer une carafe avec un filtre de charbon, Yvette Roozenbeek l’a fait en créant Weetulip. Juriste de formation, alors qu’elle recherchait une idée pour avoir un impact réel sur l’environnement, lui est venue l’idée des carafes et gourdes spécialement conçues pour le charbon en bambou, pour la maison ou pour l’extérieur.

Yvette Roozenbeek, une néerlandaise qui vit en France depuis une vingtaine d’années.

En septembre 2019, elle lance alors Weetulip, une entreprise française basée à Louveciennes dans les Yvelines. Weetulip, c’est une solution simple qui permet aux gens de basculer au 0 déchet en améliorant la qualité de leur eau. Le dispositif Weetulip sera à Natexpo Lyon les 20 et 21 septembre 2020. « Parce que nous voulons changer les modes de consommation d’une façon durable, nous voulons montrer que, grâce à notre innovation, la démarche de réduction des déchets peut être accessible à tous. »

Le charbon de bambou agit comment ?


Une production faite au Japon, garantie sans produit chimique.

Le bambou est poreux et sa combustion est lente. Fabriqué au Japon, le charbon de bambou Weetulip est brûlé à haute température (800°C) dans des fours en argile selon des méthodes traditionnelles. Ce qui va développer la surface poreuse du bambou et de permettre de développer les millions de pores qui vont agir comme absorbeurs. Sa charge négative attire naturellement les particules toxiques. Mais le charbon de bambou a d’autres avantages : il enrichit l’eau avec des minéraux tels que le magnésium, le potassium, calcium et acide salicilique. L’eau est reminéralisée. Avec le charbon de bambou, on retrouve le plaisir de boire une eau de qualité tout en préservant la planète.

le charbon de bambou en action

Des études scientifiques ?

Des études scientifiques ont montré que le charbon de bambou réduisait, voire éliminait le nitrate de l’eau potable, absorbait les polluants gras de l’eau. En 2004, une étude menée par la division forestière de Kagoshima (Japon) a démontré que le PH de l’eau purifiée au charbon de bambou change d’acide à alcalin. L’étude a également montré que l’absorption des composés organiques volatils était plus efficiente lorsque le charbon était carbonisé à plus de 800°.

En pratique ?

Il suffit de mettre le charbon actif de bambou dans une carafe ou dans une gourde adaptée, de laisser agir ce filtre naturel pendant 1 heure. Pour un effet maximum vous pouvez les laisser jusqu’à 4 heures. Le charbon de bambou doit être changé toutes les 6 semaines. Ne le jetez pas mais mettez-le dans le compost ou directement dans vos plantes.

Carafe ou gourde, il existe différents Coffrets Découverte (de 18,29 € à 44,92 €), avec ou sans abonnement « charbon ». Décidément bien tentantes ces carafes !!! Ci-dessous, la gourde.

Alors, le bambou, écologique ?

Rien n’est blanc ou noir. Plante formidable, sa culture est favorable pour l’environnement, sans engrais chimiques, pesticides mais auto-régénératrice. Sans oublier son apport en oxygène, très supérieur aux autres arbres. Son point faible ? La transformation de ses fibres.D’après le label GOTS (Global Organic Textile Standard), label international créé en 2002 pour le textile biologique  : « Pour la plupart des fibres de bambou utilisées dans la production de textile industrielle, le bambou naturel n’est pas utilisé, mais il est mélangé et régénéré dans un procédé viscose/rayonne et peut, par conséquent, ne pas être considéré comme une fibre naturelle ou même biologique, même si la plante du bambou est à la base certifiée biologique dans les champs ». Ainsi, les fibres de bambou peuvent être uniquement utilisées pour la quantité restante tolérée de fibres traditionnelles dans les textiles certifiés GOTS.

Mon avis ?

Il n’empêche que le bambou, malgré l’avis de GOTS, reste une formidable ressource qui n’appartient pas, bien loin de là, uniquement au domaine du textile et que, dans ses autres utilisations, le bambou reste parfaitement Écologique !

Pas beaux mes bambous ?

Publié par presscard49096

"Le libre arbitre, c'est le pouvoir de se déterminer soi-même sans être déterminée par rien"

%d blogueurs aiment cette page :